Secheresse 2017

Pourquoi la commune de Gigean ne figure pas dans l’arrêté du 18 septembre 2018 du Ministère de l’intérieur portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour l’année 2017, alors que les communes voisines Poussan et Montbazin ont été retenues?
Surpris par une telle publication alors que nous avions transféré un nombre important de dossiers complets nous avons demandé des explications à la Préfecture.

Voici les éléments de réponse qui nous ont été communiqués.
« Compte tenu de la cinétique lente qui caractérise l’aléa sécheresse et des connaissances scientifiques disponibles à ce jour, il est considéré que ces phénomènes générés par le retrait et le gonflement des argiles ne peuvent se produire que si 2 conditions se trouvent conjointement remplies.

  • D’une part, une condition géotechnique: un sol d’assise constitué d’argile sensible aux phénomènes de retrait ou de gonflement. Son appréciation repose sur une cartographie de l’aléa argile établi par le bureau des recherches géologiques et minières (BRGM).
    D’autre part, une condition de nature météorologique: une sécheresse du sol d’intensité anormale. Elle est évaluée dans un rapport établi annuellement par les services de Météo-France sur le fondement d’une modélisation du bilan hydrique des sols. Cette modélisation s’appuie sur une grille composée de mailles de 8 km de côté.
    L’indice d’humidité du sol est calculé maille par maille
    sur la base des données météorologiques recueillies pour chacune d’entre elles. Les communes sont rattachées à une ou plusieurs de ces mailles géographiques.»


Très important:
Que les personnes qui n’avaient pas déposé en mairie de dossier concernant des désordres sur leur habitation provoqués par la sécheresse 2017 se fassent connaître : communiquer nom et adresse au secrétariat de la mairie 04 67 46 64 64.
Ce recensement pourrait donner plus de force à l’engagement d’une action.

News Category